Search
Cas d'étude

Préparer une intervention contre l'humidité

En rénovation, la présence d’humidité dans les maçonneries est un problème fréquent. Dans cette étude, des moyens très limités (un simple smartphone) permettent déjà de réaliser des modèles 3D très détaillés. Le modèle vient appuyer une intervention sur chantier: un injection d’un produit anti-remontée capillaire.

overview

Capture

Traitement

Livrables

Introduction

L’absence de barrière anti-remontée capillaire en pied de mur peut causer des pathologies importantes. Il est crucial de remédier à ce type de problème avant d’ensisager toute intervention d’isolation sur les murs existants. En effet, le fait de poser un isolant sur la surface du mur peut rendre plus difficile le séchage de ce dernier, pouvant entrainer un déplacement du problème d’humidité.

Une intervention typique pour couper la capillarité du mur à sa base consiste à injecter un produit dans sa masse. On doit pour cela réaliser des perforations dans le mur, à intervalles réguliers, et sur toute sa profondeur. Il est alors crucial de ne pas transpercer complètement le mur mais de s’arrêter quelques centimètres avant. On vient ensuite injecter un produit hydrophobe dans les cavités créées, ce qui va constituer une barrière efficace contre la montée d’eau liquide par capillarité.

La note d’information technique 252 de Buildwise contient de nombreuses informations complémentaires à ce sujet.

Dans cette maison d’habitation, on constate des dégâts à la surface intérieure du mur de cave. Un cimentage a été réalisé sommairement mais des sels viennent crystalliser à l’endroit des défauts d’enduisage. Cela témoigne de la présence d’eau liquide dans la maçonnerie sous-jacente. 

Pour envisager une intervention par injection, la difficulté est ici de comprendre la configuration des différentes parois. Il est également crucial de localiser le niveau de la voirie qui passe à l’arrière du mur, par rapport aux marches de l’escalier côté intérieur. Si on perce depuis la rue (le plus logique ici, on ne voudrait pas percer complètement le mur et voir le produit se déverser du côté intérieur. Employer une technique de numérisation simple permet de répondre à ces différentes incertitudes.

 

01

Capture

Ici, c’est un simple téléphone qui sert d’outil de numérisation. S’il existe toute une panoplie de technologies qui peuvent servir à capturer la réalité avec un smartphone, c’est ici la photogrammétrie qui est employée. On aurait pu employer le LIDAR présent sur certaines marques de téléphones bien que cette dernière approche soit généralement moins précise.

Capture des images

On utilise ici un smartphone OnePlus5, muni d’un capteur de 16MP. Bien que la résolution photographique soit ici correcte, il faut garder en tête que les capteurs des téléphones portables sont en général bien moins performants que ceux d’appareils photo dédiés. Ici, cela fait l’affaire.

 

97 images sont capturées en quelques minutes en partant de la cave donnant sur l’extérieur puis en contournant le mur et terminant dans la ruelle située derrière le mur d’intérêt. C’est la force de cette méthode: une capture rapide et efficace. A l’heure actuelle, il existe même des applications dédiées sur smartphone pour réaliser les calculs photogrammétriques sans avoir besoin de PC.

Aperçu du set d'images utilisées
Propriétés principales de l'appareil photo du smartphone

02

Traitement

Reconstruction dans Agisoft

Les images sont importées dans le logiciel Agisoft Metashape. S’en suivent les traditionnelles étapes d’alignement des images, puis la génération d’un nuage de points dense et d’un maillage texturé. Le nuage de point offre l’avantage d’être facilement traité sous forme de coupes. Le maillage donne une vue plus réaliste de la situation, pour anticiper les percements.

Dans ce cas, il n’y a pas de moyen pour le logiciel de connaitre l’échelle de l’objet reconstruit (pas de géoréférencement des photos). Il faudra donc fournir au minimum la distance entre deux point du modèle pour définir cette échelle. Pour cela l’utilisation de marqueurs sur site facilite grandement le travail.

Résultats de la reconstruction

03

Livrables

Les post-traitements sont tous effectués dans le logiciel CloudCompare.

Dessin en surimposition du maillage

Dans CloudCompare, des cylindres sont ajoutés à l’endroit des percements théoriques. Ils permettent de vérifier l’alignement des trous, et valider les profondeurs à appliquer. Si nécessaires, des modifications au tracés peuvent être apportées. Bien qu’il s’agissent d’un exercice encore lourd, on peut imaginer que l’évolution des techniques de scans (et des smartphones) permettront de réaliser de telles opérations à la volée.

Nettoyage du nuage

Le nuage de points exporté est d’abord nettoyé pour plus de lisibilité. On commence par faire une coupe  pour ne garder que la zone d’intérêt. Ensuite, la fonctionnalité ‘Connected Components’ permet de facilement se débarasser de toutes le bruit résultant de la photogrammétrie par smartphone. Il s’agit d’un algorithme qui sépare le nuage de points en groupes de points physiquement proches. Il suffit alors en général de garder le groupe le plus important. La plupart des petits groupes de points ne sont pas utiles à l’analyse.

Coupes finales

Author

Samuel Dubois

Autres cas

  • All
  • art
  • blender
  • cloudcompare
  • déformation
  • diagnostique
  • drone
  • énergie
  • front-page
  • hardware
  • IA
  • infrarouge
  • laserscan
  • level1
  • level2
  • metashape
  • odm
  • patrimoine
  • photogrammétrie
  • potree
  • processing
  • realitycapture
  • robot
  • share
  • SLAM
  • software
  • thermographie
  • volume
microscope
Etude de cas

Photogrammétrie à l’échelle microscopique

Il y a maintenant quelques années, cet étrange prototype a pris forme dans notre labo à Buildwise: un microscope permettant la reconstruction 3D d'échantillons de ...
Etude de cas

Mesurer la déformation d’un pont

Les ouvrages du génie civil peuvent présenter des pathologies structurelles importantes. Dans ce cas d'étude, un pont bruxellois a été soumis à un essai de ...
Etude de cas

Comptages automatiques et rapides des éléments ayant un potentiel de réemploi

Les techniques d'IA mise à profit pour le comptage rapide d'éléments de construction. Ici pour évaluer le potentiel de réemploi.